Appel pour un forum francophone des religions ethniques

Ceci est un appel à la mise en place d’un forum francophone des religions ethniques (paganismes). Pour le moment, un groupe Facebook y est consacré : https://www.facebook.com/groups/1449451232027909/

Cet appel s’inspire directement du Congrès Européen des Religions Ethniques mis en place il y a déjà de nombreuses années ; et le but de ce forum francophone serait de permettre une représentation de nos traditions au Congrès Européen.

Le but du Congrès Européen des Religions Ethniques (European Congress of Ethnic Religions – ECER : https://ecer-org.eu/) est de servir d’organisme international qui aide les groupes religieux ethniques de différents pays, et s’oppose à la discrimination contre ces groupes.

Selon le site de l’ECER : « Par « religions ethniques », nous entendons les religions, spiritualités, et cosmologies, qui sont fermement enracinées dans les traditions d’un peuple particulier. De notre point de vue, cela ne comprend pas l’occultisme moderne, les idéologies et théories ariosophiques, ou les néo-religions syncrétiques ».

Pour servir de guide à la mise en place de ce forum francophone des religions ethniques, la déclaration de Vilnius de l’ECER semble être une base solide :

Déclaration de Vilnius (ECER 2014) :

« Nous sommes membres de différentes cultures ethniques indigènes d’Europe qui cherchent à faire revivre et à nous réapproprier les traditions religieuses et spirituelles de nos ancêtres. Nous honorons ceux qui nous ont précédés, qui nous ont donné notre vie et notre héritage. Nous sommes liés à la terre de nos ancêtres, au sol qui contient leurs os, aux eaux qu’ils ont bues, aux chemins qu’ils ont parcourus. Et nous cherchons à transmettre cet héritage à ceux qui viendront après nous, dont nous sommes les ancêtres en devenir : nos enfants, nos petits-enfants, et les innombrables générations qui suivront. Nous exprimons notre solidarité et notre soutien à ceux d’autres nations, ethnies, et religions indigènes, qui sont aussi engagés dans la lutte pour la préservation de leur propre héritage ancestral.

Nos religions ethniques sont le produit de l’Histoire de ce continent ; elles sont les expressions vivantes, ancrées dans le présent, de nos plus anciennes traditions et identités. A une époque où le monde est en équilibre précaire au bord de bouleversements écologiques et économiques, pour beaucoup à cause d’un individualisme sans limite et d’une avidité effrénée, nos religions promeuvent des modèles spirituels et sociaux très différents : la vie en harmonie, équilibre et modération avec la Terre ; l’importance de la famille et de la coopération collective ; le respect et les hommages rendus à toute forme de vie.

Cependant, dans de nombreux pays européens, la pratique de nos religions est rendue difficile, soumise à des restrictions, ou parfois interdite. Nous demandons à tous les gouvernements européens d’accepter entièrement, et d’appliquer activement, les articles garantissant la liberté de religion à tous les citoyens, comme stipulé dans les traités de l’Union Européenne, la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne, la Convention Européenne des Droits de l’Homme, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies, et tous les accords et conventions similaires, en évitant de donner un traitement à faveur à certaines religions plutôt qu’à d’autres. Nous demandons aussi que cette égalité en matière de préférences religieuses soit reflétée par les systèmes éducatifs européens.

Nous demandons à tous les gouvernements de s’engager activement dans la préservation et la protection des sites sacrés indigènes d’Europe – qu’ils soient construits de main d’homme ou naturels. Nous demandons également l’accès libre et gratuit à ces sites pour les religions ethniques d’Europe qui veulent les utiliser à des fins cultuelles et spirituelles.

Nous ne voulons pas de propriété ou de droits exclusifs sur ces sites – la terre ne nous appartient pas, c’est nous qui appartenons à la terre.

Nous nous opposons à l’usage du terme « païen » par les groupes politiques extrémistes de toutes sortes, qui nuisent à notre réputation.

Pour conclure, nous poussons tous les peuples et toutes les nations à placer le bien-être de la Terre – qui est, littéralement, notre Vivante Mère – au-dessus de toutes les autres priorités. Nous envoyons ce message en toute fraternité, amour, et respect. »

Lexique :

Indigène : Membre d’une communauté déterminée à préserver, développer et transmettre aux générations futures son héritage ancestral (incluant son patrimoine culturel, son identité ethnique et ses ressources naturelles) via ses institutions propres (source : Working Group on Indigenous Peoples de l’ONU).

Identité ethnique : Liens et conscience des liens, de parenté et de culture, unissant un groupe de personnes (attention, ici la définition est reprise depuis le dictionnaire d’Oxford pour rendre les nuances des sources anglaises qui utilisent le terme)

Occultisme moderne : Ésotérisme occidental, kabbale, franc-maçonnerie, rose-croix, néo-templiers, théosophie, spiritualisme, etc. L’ère moderne débute, selon les historiens au XVIe ou au XIXe siècle. La terme « moderne » a aussi le sens de « qui se veut à l’avant-garde du progrès, à la mode » et « qui refuse les croyances fondamentales, les valeurs établies ; qui vit dans le doute, cherche des réponses à ses interrogations ». Pour désigner nos religions ethniques à notre époque, il conviendra donc d’utiliser « contemporain » et non « moderne ». Le néodruidisme de John Toland (fondateur du « Druid Order »), d’Edward Williams (dit « Iolo Morganwg », faussaire reconnu et fondateur du « Gorsedd des Bardes de l’Île de Bretagne »), et de Henry Hurle (fondateur du « Ancient Druid Order« ), font partie de l’occultisme moderne.

Ariosophie : Mouvement inspiré par les théories de Guido List et Jörg Lanz, elles-mêmes issues de mélanges entre les théories racistes du XIXe siècle et la théosophie, et revendiquant être un héritage direct de la spiritualité aryenne antique.

Néo-religion syncrétique : Religion nouvellement créée, cherchant intentionnellement à en mêler plusieurs. Ex : New Age, Wicca, néo-chamanisme de Michael Harner. Ne concerne pas les influences réciproques et naturelles de cultures en contact l’une avec l’autre (cultes gallo-romains, celto-germaniques, etc).

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :