Pour en finir avec le genre

« Nulle femme est purement femme, nul homme est purement homme, cependant l’humain reconnaît ces principes comme correspondant à la nature idéale de chaque sexe après des millénaires d’observations empiriques. La grande subtilité est que ces médecines et cosmologies traditionnelles, tout en affirmant la norme, l’équilibre et la majorité, ne nient jamais l’exception : tous ces systèmes, autrement plus subtils, complexes et gradués que le bonhomme de pain d’épice évoquent, depuis l’antiquité asiatique jusqu’au moyen âge européen, les cas de femmes masculines, d’hommes féminins et d’êtres correspondant à une parfaite balance de tous les éléments. Simplement ces cas sont reconnus comme des configurations exceptionnelles qui ne sauraient pas plus être niées qu’elles ne sauraient remettre en question la norme et l’essence des symboles. En effet, si un archétype masculin trouve à s’incarner en une femme, c’est cette femme qui est ainsi désignée comme appartenant au monde masculin, et non l’essence masculine de l’archétype qui est remise en cause. Le malheur de notre temps est d’avoir subi une longue négation des exceptions et d’en tirer l’idée folle qu’elles devaient dorénavant devenir normes.
Au sein même des polarités sexuelles traditionnelles se distinguent différents archétypes, souvent représentés par les divinités auxquelles on pouvait choisir de se vouer, ou d’honorer avec plus ou moins de ferveur : Apollon, Hermès, Héphaïstos et Arès, par exemple, ne représentent pas le même type de masculinité, et là encore, les combinaisons et variables sont multiples. »

[ATTENTION:  faites une pause entre les parties, restez hydratés et conservez la distance de sécurité]

Le genre n’a jamais autant pesé sur les débats publics et privés que depuis qu’il est question de s’en affranchir. Il ne nous a jamais autant contraint à des détours, précautions et postures que depuis que nous, c’est à dire l’Occident influencé par les études sociales américaines nourries d’existentialisme beauvoirien, avons décidé qu’il n’était que construction sociale établie à des fins de domination d’une moitié de l’humanité par l’autre.
Depuis une demi douzaine d’années en France il est le sujet le plus efficace et le plus immédiat pour dire quelque chose quand on n’a rien à dire. C’est encore plus simple que s’intituler coach en nutrition ou spécialiste ès régime en brassant des vérités générales connues depuis des millénaires dans une perpétuelle redécouverte de l’eau tiède. Mais tandis que personne ne songerait à suivre les…

Voir l’article original 5 544 mots de plus

Catégories : Non classé | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Pour en finir avec le genre

  1. Togirix

    Voilà qui remet les pendules à l’heure ! Sur tous ces sujets d’actualité (donc éphémères – tout du moins faut-il l’espérer), il est toujours bon, afin de ne pas sombrer dans la pure réaction, de regarder vers la tradition et de voir comment nos lointains aïeux pratiquaient la tolérance telle qu’on ne la pratique plus désormais – car aujourd’hui la « tolérance », qu’est-elle donc, sinon une fausse vertu pratiquée par quelques fanatiques qui, se croyant placés dans la lumière du Bien absolu, se trouvent légitimes d’imposer leur petite hystérie égotique au reste du genre humain ? Ainsi la néo-tolérance de ces forcenés (pardon !.. de ces forcené.e.s !) est-elle généralement, sous couvert d’ouverture et de souplesse, une forme de morale tout aussi rigoureuse – pathologiquement, monolithiquement, mortellement rigoureuse – que celle que lui opposent les plus rigides des abrahamistes.

    J’avais fini par croire votre blog laissé à l’abandon. Heureux de le voir encore vif. Et toujours aussi riche.

    Salut !

    Togirix (feu Stainaz-Skauniz)

    P.S. le blog de Mahaut Hellequin est admirable

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :