La communauté est morte, vive la communauté !

Un article visionnaire et très fouillé sur la notion de communauté, comme recours à la marchandisation du monde et à la société du spectacle. Prenez le temps de lire, ça vaut le détour.

Le Comptoir

Des craintes d’une montée des “communautarismes” en passant par les références aux “communautés religieuses” dans le débat public, la communauté est aujourd’hui un terme qui revient souvent dans le débat public. Pourtant, à l’instar d’autres mots galvaudés par un usage surabondant et médiatique tels que “populisme” ou “démocratie”, ce dernier ne semble guère précisé lors des discussions. S’il a une connotation positive dans la bouche des anglo-saxons – plus particulièrement Américains –, il revêt une signification foncièrement péjorative chez les Français. La lecture de l’article de Pierre Ansay sur l’œuvre du célèbre communautarien américain Michael Sandel – « Michaël Sandel et les fondamentaux de la philosophie communautarienne » publié dans Politique, n°81 – nous offre l’occasion de revenir sur la question de la communauté, question trouble et large s’il en est, mais centrale tant elle touche à une myriade d’autres sujets.

Individualisme et société

« Il n’y a pas de politique sans société…

View original post 4 859 mots de plus

Publicités
Catégories : Non classé | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :