Yule : fêter le solstice d’hiver

L’année est sans doute le meilleur moyen de saisir la nature cyclique de notre existence. On est souvent trop habitué à la succession des aubes et des crépuscules, et trop occupé au quotidien, pour les célébrer dignement. La lune a été bannie de notre vision du monde ; et les évènements de la vie, de la naissance au décès, sont trop espacés pour faire transparaître nettement la courbure du temps qui les relie.

Le calendrier annuel, lui, montre clairement le flux et le reflux des jours et des nuits. Il comporte un point d’inflexion fondamental : la période du solstice d’hiver, où les jours sont les plus courts mais pourtant marquent le début du racourcissement des longues nuits glacées. Des constructions mégalithiques telles que le cairn de Gavrinis ou le tumulus de Newgrange sont orientées au lever du soleil à cette date, indiquant qu’elle est considérée comme sacrée en Europe depuis au moins 5500 ans. Aucune trace de sa célébration par des druides ne nous est parvenue, mais les traditions baltiques (Kučios et Kaledos), slaves (Korochun ou Koliada), romaines (Saturnales, puis le Dies Natalis Solis Invicti) et scandinaves (Jul) montrent qu’ils s’agissait d’une période particulière dans le calendrier européen.

La célébration de Noël, la naissance du Christ, fut fixée au 25 décembre, mais assez tardivement (sans doute pas avant le IVème siècle), possiblement sous l’influence de la fête de la naissance du Soleil Invaincu. Les coutumes comme le Père Noël, le Sapin, la Bûche, … résonnent comme des échos des rites préchrétiens du solstice d’hiver.

En Allemagne et Autriche, mais aussi en Suisse, en Alsace et même au nord de l’Italie ou en Slovénie, on retrouve la trace de Dame Holle (Holda), aussi nommée Berthe (Perchten, Befana). Les rites en son honneur impliquent des processions plus ou moins chaotiques des jeunes gens du terroir, grimés en terribles créatures pour repousser les esprits malfaisants. Cela fait écho aux nombreuses légendes concernant la Chasse Sauvage qu’on retrouve dans tous les pays concernés par des migrations de peuples germaniques, y compris une bonne moitié nord de la France, du Poitou à la Bourgogne.

Je me permets d’ajouter un lien vers le projet d’un ami, auquel j’ai apporté mon aide : un guide pratique, simple, proposant une manière de fêter les Douze Nuits les plus longues de l’année. Chacun est bien sûr libre d’y piocher quelques idées ou de l’adapter à ses besoins, mais l’idée était que personne ne soit bloqué par son manque de connaissance ou obligé de faire une synthèse de trois blogs, deux mémoire, une thèse et quatre livres en anglais avant de pouvoir pratiquer. Après tout, qu’est-ce qu’une tradition qu’on ne vit pas ?

Les Douze Nuits de Yule – fêter le solstice d’hiver aujourd’hui dans la tradition germano-scandinave

Bonnes fêtes de solstice à tous, et puisse la lumière renaissante dans l’hémisphère nord bénéficier à tous les peuples indigènes de la Terre. Au passage, essayez peut-être de voir si vous pouvez demander ou offrir des cadeaux artisanaux, ou en tout cas au bilan écologique un peu moins catastrophique que le made in China et autres gadgets à obsolescence programmée ;-). De même, les producteurs locaux peuvent vous fournir les aliments de vos repas de fête et ne pas être plus chers ni moins bons que les produits de « luxe-discount » (foie gras industriel, saumon nourri aux OGM avec arômes fumés de synthèse) du supermarché. Renseignez-vous sur internet, les opportunités existent !

Liens externes :

La Dame Holle, un conte des frères Grimm et un article d’Odroerir Journal sur le sujet

Les Saturnales vues par le blog de Démétrios Patakès
Reportage sur le solstice d’hiver en Russie

Note : on m’a signalé que la seconde vidéo provient d’un groupe anglais parfois sujet à controverses. Je n’ai rien vu de choquant dans ce média, et il n’existe pas à ma connaissance d’autre rassemblement filmée du solstice d’hiver qui soit en libre-diffusion, c’est pourquoi j’ai fait le choix de l’inclure dans cet article.

Publicités
Catégories : Fêtes, Rites | Étiquettes : , , , , , , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Yule : fêter le solstice d’hiver

  1. Cramazouk

    Cool, merci ! J’aimerais bien participer à une de ces processions un jour ou la créer par chez nous.

    J'aime

  2. Disons que ça fait partie de mes projets à long terme, haha. D’ailleurs, je suis tombé sur ta future « Oasis du Contrevent » sur permaculteurs.com en tapant ton pseudo sur duckduckgo, Ça me semble très prometteur. On est sur la même piste avec mes frères de clan, pour essayer de mettre sur pied un éco-village où on pourra entres autres tranquillement faire les fous avec des clochettes et des masques. Au fait, est-ce que je peux savoir comment tu as connu ce blog ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :