Archives mensuelles : décembre 2014

Herboristeria : contra rhumus chiantus

Le solstice approche, avec son froid vivifiant… Du coup, on a beau faire gaffe et sortir couvert (ce qui est généralement une bonne idée, les MST c’est pas que l’été), c’est assez rare qu’on ne finisse pas par se choper un petit cadeau tout mignon, gentil rhume au mieux et sale grippe au pire, avec souvent quelque chose entre les deux qui implique diverses angines et éructations.

Il y a bien entendu l’option hertkärn, comme on dirait en Alsace. Du genre « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre ». Pas question de perdre du temps et de l’argent, de toute manière la Sécu’ c’est pour les faibles et autant limiter la déforestation en se mouchant sur les gens qui ne baissent pas les yeux dans la rue. Ça semble légitime, mais dans les faits c’est quand même un peu compliqué ; et puis c’est dommage de barler gomme za quand on est un(e) viking trop viril(e).

C’est à ce moment-là que vous vous dites que le Progrès, c’est vraiment trop génial (comme le cheval dans les lasagnes). Il suffit de décrocher son téléphone pour prendre un rendez-vous chez le médecin pour amputer une partie de votre week-end dans sa salle d’attente ! Bah oui, en journée vous devez bosser, sauf si vous êtes un parasite indigne de respirer. Et là, hop, c’est Noël avant l’heure, pour les quelques eurosous de votre tiers payant vous vous retrouvez avec une liste longue comme le bras de cachetons et sirops miraculeux, sans aucun effets secondaires. Enfin, sauf l’anti-inflammatoire, mais vous avez un médoc’ supplémentaire pour les minimiser, pas bête la bête. En plus, vu que « ça fait tourner l’économie » en profitant à l’industrie pharmaceutique, tout va bien, que demande le peuple ? A se demander comment on faisait avant. Avant quand, d’ailleurs ? Oh, pas si longtemps en fait, depuis une loi concoctée par un gouvernement éclairé en 1941, le même qui a mis au point la région « Pays de la Loire » avec le château des ducs de Bretagne dedans. Avant, donc, il y avait un métier qui s’appelait herboriste, c’est-à-dire quelqu’un qui soigne avec des plantes.

Lire la suite

Catégories : Médecine, Savoirs | Étiquettes : , , , , , , , , , , | 4 Commentaires

Wassail : chanson, don et arbres sacrés

« Here we come a-wassailing », ou plus simplement « Wassail song », est un chant traditionnel anglais, datant au moins de la fin du Moyen-Âge. Le wassail est une coutume germanique qui consiste à porter un toast en l’honneur de quelqu’un tout en lui disant waes hael, qu’on peut traduire par « salut à toi » ou « sois béni ». La personne ainsi honorée devait répondre drinc hael, « bénie soit ta boisson ». Nous perpétuons d’ailleurs une forme de cette tradition chaque fois que nous trinquons, et elle reste donc particulièrement vivace chez nos amis slaves. De nombreux groupes païens utilisent ces formules chaque fois que la corne sacrée passe de main en main pendant le symbel, le banquet rituel semblable à celui qui sert de cadre au Banquet de Platon.

Lire la suite

Catégories : Arts, Musique | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Un commentaire

Religions traditionnelles : ça existe encore aujourd’hui ?

Nombreuses sont les religions traditionnelles bien vivantes à travers le monde : par exemple l’hindouisme en Inde, le taoïsme en Chine, le shintoïsme au Japon, le bönpo au Tibet, le chamanisme amérindien ou sibérien, l’animisme africain, et ainsi de suite. Loin d’être une bizarrerie anecdotique, il s’agit de la forme la plus commune de comportement religieux au cours de l’Histoire, remontant à au moins mille siècles et faisant partie de la définition anthropologique de l’Humanité.

Lire la suite

Catégories : Anthropologie, Savoirs | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Indigène et européen : une absurdité ?

D’après la définition donnée par le Groupe de Travail sur les Populations Indigènes (WGIP), un « indigène » est un membre d’une communauté qui non seulement se considère comme distincte de la société coloniale qui prévaut sur ses territoires historiques, mais qui est aussi déterminée à préserver, développer et transmettre aux générations futures son héritage ancestral (incluant son patrimoine culturel, son identité ethnique et ses ressources naturelles) via ses institutions propres. L’appartenance à cette communauté est effective même en l’absence de reconnaissance par un système légal extérieur : elle se base uniquement sur sa revendication par l’individu et son acceptation par la communauté en question.

Catégories : Anthropologie, Savoirs | Étiquettes : , , , , , , , | 4 Commentaires

Yule : fêter le solstice d’hiver

L’année est sans doute le meilleur moyen de saisir la nature cyclique de notre existence. On est souvent trop habitué à la succession des aubes et des crépuscules, et trop occupé au quotidien, pour les célébrer dignement. La lune a été bannie de notre vision du monde ; et les évènements de la vie, de la naissance au décès, sont trop espacés pour faire transparaître nettement la courbure du temps qui les relie.

Le calendrier annuel, lui, montre clairement le flux et le reflux des jours et des nuits. Il comporte un point d’inflexion fondamental : la période du solstice d’hiver, où les jours sont les plus courts mais pourtant marquent le début du racourcissement des longues nuits glacées. Des constructions mégalithiques telles que le cairn de Gavrinis ou le tumulus de Newgrange sont orientées au lever du soleil à cette date, indiquant qu’elle est considérée comme sacrée en Europe depuis au moins 5500 ans. Aucune trace de sa célébration par des druides ne nous est parvenue, mais les traditions baltiques (Kučios et Kaledos), slaves (Korochun ou Koliada), romaines (Saturnales, puis le Dies Natalis Solis Invicti) et scandinaves (Jul) montrent qu’ils s’agissait d’une période particulière dans le calendrier européen.

Lire la suite

Catégories : Fêtes, Rites | Étiquettes : , , , , , , , , | 2 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.